Le confiturier, le meuble nostalgie

Lorsque l’on a son chez soi, meubler son espace revêt une importance capitale. Chacun et chacune est désireux de trouver des pièces d’ameublement qui conviennent en tout point à toutes les aspirations. Le premier aspect qui dicte assurément l’achat du mobilier est certainement les goûts et les appétences de chaque individu. Ce trait est primordial dans la sélection de l’aspect extérieur dudit mobilier. Puis viennent les soucis purement pratiques qui influent sur le critère technique à savoir sa robustesse et ses diverses fonctionnalités.

Dans la grande famille des meubles se distinguent deux catégories : il y a d’un côté les gros spécimens et d’un autre les plus petits qui sont aussi qualifiés de meubles d’appoint et le confiturier fait partie de cette deuxième famille.

Qu’est-ce qu’un confiturier ?

Ce meuble est une pièce héritée des temps passés. Si son origine demeure assez floue, il est évident que l’on serait tous tentés de se dire qu’il doit son nom au fait qu’il aurait été destiné « par le passé » à servir de meuble de rangement aux confitures préparées par les arrières arrières grand-mères. En tant que meuble d’appoint, le confiturier a des dimensions assez modestes et peut être affecté à divers usages.

En effet, il peut être destiné à poser comme un objet d
art bien en évidence dans les salons ou aussi servir de petit meuble de rangement autant dans les séjours que dans les cuisines.

Dans cette pièce où sont concoctés les petits plats que l’on prend plaisir à savourer, le confiturier peut faire office de garde-manger et accueillir les aliments qui ne sont pas destinés au réfrigérateur. Dans le living, le confiturier, bien loin de la connotation de son appellation peut recevoir les magazines de toutes les sortes et un joli vase à fleurs ou autre objet décoratif peut être posé sur sa surface.

Si l’on considère son aspect extérieur, ce meuble se pose à même le sol, peut être constitué de quelques tablettes ou étagères et peut être pourvue sur sa partie inférieure d’une petite porte qui elle aussi peut dissimuler d’autres compartiments. Comme il était souvent usage dans les anciens temps, ce meuble est souvent verrouillé et est muni d’une serrure.

Le bois… le matériau le plus utilisé

Le bois est incontestablement la matière la plus fréquemment utilisée pour la réalisation des confituriers. Ces derniers sont dans cette mesure bien fidèles à leur très célèbre réputation de meuble rustique.

Les meubles en bois sont des meubles qui durent et les meilleurs spécimens peuvent même traverser des générations et des générations. Ce matériau est réputé d’imputrescible mais attention, pour pouvoir profiter de ce caractère exceptionnel du bois, il est important dans un premier temps de choisir des meubles dont la finition a été faite dans les règles de l’art. Dans un deuxième temps, il est tout aussi primordial de ne pas se fier aveuglément dans la réputation de cette matière, il est essentiel de savoir en prendre grand soin.

Le bois de qualité

Il est important de savoir qu’il existe deux grandes familles de bois. Il y a d’abord les espèces de bois dur.

Les meubles qui sont fabriqués à partir de ce type de matériau sont les plus robustes à savoir que ce dernier résiste étonnamment à toutes les entailles qu’ils subissent. Ils sont également les plus chers. Il s’agit du frêne, du merisier, du cerisier, de l’érable, du chêne, du teck, du noyer et de l’acajou.

Puis il y a les espèces de bois tendre. Ils sont moins onéreux que la précédente catégorie et ils sont aussi plus légers. Il s’agit du cèdre, du cyprès, du sapin et du pin.

Il est important de savoir qu’il est possible de réaliser des meubles à partir d’un mélange de bois dur et de bois tendre.

La construction

Plusieurs techniques peuvent être utilisés par les artisans du bois. Certains fabricants utilisent du bois massif. Cette sorte de matériau possède un grain inestimable qui peut s’étendre jusqu’au cœur du bois. Il y a ensuite les bois de placage.

Des fines lamelles de bois ornementales  de bonne qualité sont collées sur du bois de qualité moindre. Ils sont dénommés contreplaqués ou agglomérés. Enfin, il y a ceux qui utilisent le bois stratifié. La surface des meubles ainsi élaborés imite celle du bois dur. Le stratifié est fixé sur un bois composite tel que l’aggloméré. Les matériaux d’entrée de gamme ont une apparence extérieure très simple et leur texture ne permet ni sculpture ni détail.

Pour l’édification des confituriers et de tous les autres meubles en bois, il est utile d’observer les jointures du meuble. Les assemblages à queue d’aronde ainsi que ceux à goujons sont les meilleurs.

L’entretien

Actuellement, les meubles sont livrés déjà cirés. Ainsi, ils ne demandent pas des attentions draconiennes, il suffit d’épousseter quotidiennement le meuble à l’aide d’un chiffon sec et d’essuyer illico les marques de liquide de toute sorte et contrairement aux idées reçues, il s’avère souvent inutile d’avoir à réencaustiquer le meuble si l’on suit précautionneusement les recommandations du fabricant et si l’on utilise exclusivement les produits que ceux-ci conseillent.

Le confiturier… Ce mot évoque immédiatement la cuisine et les fameuses recettes de grand-mère.

Ne se cantonnant plus à la cuisine où il était naguère destiné à trouver place, ce mobilier étonnant meuble tous les espaces de la maison apportant chaque fois une touche que seul, il sait apporter. Se calquant incessamment aux exigences de chacun, il sait ôter son manteau de « meuble rustique » pour se teinter de modernisme et combler les amoureux de l’art contemporain sans pour autant paraître désuet ou pas à sa place.

C’est ainsi que d’autres matériaux tels que le verre ou le métal sont utilisés pour l’élaboration de confiturier au design « révolutionnaire ». Bien nombreux sont ceux et celles qui ne le connaissent pas encore ni tout à fait mais beaucoup sont ceux qui se laissent tenter pour revisiter avec adresse les intérieurs des siècles passés.